L’OPÉRA DE TROIS-RIVIÈRES : création sous le signe de la mobilisation

Facebook
Twitter
LinkedIn
La soprano Valérie Poisson projetait pendant un temps de poursuivre sa carrière de chanteuse en Europe, mais la pandémie lui a imposé une autre réalité. Profitant de ces moments de calme relatif, elle saisit alors l’occasion de donner chair à son rêve récurrent : créer une maison d’opéra à Trois-Rivières. « J’ai souvent fait le même rêve, explique la soprano, que plusieurs chanteurs et moi-même chantions avec des orchestres de la région et participions à l’ensemble du processus créatif. » Après un an de travail acharné, Valérie donne une sérieuse impulsion à son idée, qui prend forme grâce aux conseils et aux actions des membres du conseil d’administration, collaborateurs et artistes ­passionnés, dont Jocelyn Drolet, Odette Beaupré, Marius Tremblay, Alejandro Cervantes, Noémie Veillette et Francesco Verrechia.

Notre Mission

L’Opéra de Trois-Rivières a pour mission principale de présenter annuellement plusieurs œuvres lyriques au public de la région et ­d’offrir des occasions de développement de carrière aux artistes émergents québécois. Un seul mot d’ordre : mobiliser. « Les communautés ont des besoins spécifiques auxquels nous aimerions répondre en tant qu’organisme par nos productions artistiques. De plus, nous voulons faire rayonner la région que nous aimons tant. Enfin, croyez-bien que nous faisons tout pour que l’art lyrique soit le plus ouvert et le plus accessible possible, pour le bénéfice tant des artistes, qu’ils soient chanteurs ou musiciens, que du public lui-même. »

Tremplin

L’Opéra de Trois-Rivières donnera d’abord des opportunités pour les chanteurs qui souhaitent prendre part à un tremplin unique : interpréter un rôle d’opéra dans les conditions les plus abouties. « En 2021, une grande partie du travail artistique se fera en ligne et préparera les chanteurs à notre vision de l’œuvre présentée et à notre approche. La diction, mais aussi des cours d’art de la scène y seront présentés et discutés. » Selon Valérie, cette étape est essentielle pour que l’opéra soit le fruit d’une collaboration efficace.

Programmation

La première production, Carmen en Mauricie, sera présentée dès cet été. Au programme : une présentation du célèbre opéra, écourté, version Pirates en 1714. Ce croisement des cultures et des influences permettra notamment d’aborder le thème difficile de l’équité, sans jugement ni parti-pris. 

Carmen en Mauricie sera par la suite présenté sous de multiples angles : version opéra-conte avec conteur, version opéra-danse, durant laquelle le public pourra prendre part à des cours de tango et d’autres surprises qui seront prochainement dévoilées…
 

Un outil de mobilisation et d’inclusion

Avant tout, l’Opéra de Trois-Rivières se veut un important outil de mobilisation et d’inclusion. « Nous allons demander aux ­communautés de venir partager leurs besoins et leur réalité. Nous travaillons déjà avec des organismes autochtones, des organismes pour la diversité, des organismes œuvrant pour les handicapés, des organismes environnementaux, etc. Les préoccupations actuelles sont multiples et l’opéra doit constituer un véritable lieu de rencontre et de synergie. C’est pourquoi nous voulons inviter et placer cette diversité au cœur de la création. »

De la création, il y en aura assurément. La compagnie souhaite faire de la création à travers le répertoire lyrique traditionnel. « En ­conservant la musique et en adaptant les textes seulement, nous ­voulons faire passer des messages innovants et percutants. »

Veuillez noter que le site internet sera lancé prochainement. N’hésitez pas à ­contacter la directrice générale, Valérie Poisson, afin d’avoir plus d’information.

More to explorer

FESTIVAL

19 AU 28 AOÛT   CarmenClasses de maîtres      Des personnalités reconnues du milieu, des chanteurs de la région et un opéra ! Lorem

Read More »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.